Présentation du livre

L’intrigue

A l’ouverture du roman, on apprend qu’un homme de trente-neuf ans, un dénommé Winston Smith, entreprend l’écriture un journal dans lequel il dénonce plus ou moins les idéaux politiques de Big Brother. Il parvient à écrire hors du champ de vision des  télécrans, des télévision filmant et écoutant  tout ce que vous faîtes. Le journal est son seul recours pour exprimer ses émotions et Winston prendra cet engagement comme un nouveau départ.

Winston vit dans un monde totalitaire où règne Big Brother à la tête du Parti : l’Angsoc (ou socialisme anglais) ainsi que de la Police de la Pensée: tout les individus sont constamment surveillés et doivent se plier aux ordres des différents ministères. Malgré le fait que Winston travaille pour le Parti il se considère comme un opposant à ce dernier. Smith travaille au ministère de la Vérité, en charge de la falsification du passé.  Dans les couloirs et les lieux publics toute relation amoureuse entre les membres du parti est interdite. Pourtant, Winston rencontre une jeune femme prénommé Julia avec qui il a une idylle malgré les risques encourus. Leurs rencontres sont secrètes, dans la campagne londonienne loin des télécrans cependant cette relation sera découverte par la police de la pensée. Un jour, O’brien, membre du parti intérieur invite Winston et Julia à entrer dans la fraternité : un groupe de personnes opposés au régime dont le chef est Emmanuel Goldstein, ennemi juré du parti. Cette proposition se révèle être un piège pour découvrir l’infidélité de Winston envers le parti au parti.

 Winston et Julia seront torturés pour avoir enfreint les règles édictées par le parti. Winston est amené dans la terrible salle 101, puis finalement libéré. Il revoit Julia, mais ils ne s’aiment plus, se sont trahis et ne sont plus les mêmes personnes. À la fin du roman, Winston sent qu’il a vaincu sa «maladie» : il aime Big Brother et le Parti !

LA GUERRE C’EST LA PAIX
LA LIBERTÉ C’EST L’ESCLAVAGE
L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

Les personnages principaux

Winston Smith :  personnage principal du roman, il travaille au ministère de la Vérité où il est chargé de rectifier tous les articles passés n’étant pas de cohérents avec les prédiction de Big Brother.

Julia : travaille elle aussi au ministère de la Vérité, elle rencontre Winston lors des deux minutes de la haine. Elle porte toujours une ceinture rouge autour de sa taille, emblème de la ligue anti-sexe des juniors. Elle affirmera à Winston la porter uniquement pour montrer son appartenance au  parti.

Big Brother : chef du gouvernement, la population lui voue un culte de personnalité. Il est à l’origine de la propagande. Il est le seul à pouvoir dialoguer avec les autres dirigeants, de l’Estasia et de l’Eurasia

O’brien : membre du parti intérieur. C’est lui qui découvrira la trahison de Winston et Julia envers le parti.

Emmanuel Goldstein : incarne l’ennemi du parti. Il serait l’auteur d’un livre résumant toutes ses actions contre Big Brother. Il expliquerait dans celui-ci les principes à appliquer afin de renverser le parti. Le gouvernement lui consacre les deux minutes de la haine où la population le voit parler au télécran : il est bien évidement hué, mais aussi aimé en secret par certains.

Pour mieux comprendre

Winston Smith, un homme âgé de trente-neuf ans, habite Londres, Océania en l’an 1984. Winston, tout comme son entourage, est constamment surveillé par la Police de la Pensée et les télécrans.

Julia, une femme du parti, lui avoue son amour. Ils se rencontrent souvent en secret soit dans la campagne soit chez Mr Charrington qui leur loue une chambre. Ils prennent la décision d’entrer dans la fraternité et de lire “le livre”.

Winston et Julia se font arrêter dans le grenier de M. Charrington.

Sous la torture, Wiston et Julia ne sont plus les mêmes. Wiston a oublié toutes les idées néfaste qu’il avait sur Big Brother. Le parti a dominé son esprit. A la fin, Winston et Julia se revoient mais ne s’aiment plus.

Admin1984: présentation