Lexique

La présentation du roman

Winston Smith :  personnage principal du roman, il travaille au ministère de la Vérité où il est chargé de rectifier tous les articles passés n’étant pas de cohérents avec les prédiction de Big Brother.

Julia : travaille elle aussi au ministère de la Vérité, elle rencontre Wintson lors des deux minutes de la haine. Elle porte toujours une ceinture rouge autour de sa taille, emblème de la ligue anti-sexe des juniors. Elle affirmera à Winston la porter uniquement pour montrer son appartenance au  parti.

Big Brother : chef du gouvernement, la population lui voue un culte de personnalité. Il est à l’origine de la propagande. Il est le seul à pouvoir dialoguer avec les autres dirigeants, de l’Estasia et de l’Eurasia

O’brien : membre du parti intérieur. C’est lui qui découvrira la trahison de Wintson et Julia envers le parti.

Emmanuel Goldstein : incarne l’ennemi du parti. Il serait l’auteur d’un livre résumant toutes ses actions contre Big Brother. Il expliquerait dans celui-ci les principes à appliquer afin de renverser le parti. Le gouvernement lui consacre les deux minutes de la haine où la population le voit parler au télécran : il est bien évidement hué, mais aussi aimé en secret par certains.

Tout au long du livre, il semblerait que Big Brother soit le maître incontesté de l’Océania. La stabilité de son gouvernement repose sur les guerres permanentes opposant l’Estasia, l’Eurasia ainsi que l’Océania, sur le contrôle des populations grâce à des moyens comme la police de la pensée ou le télécran. Il repose aussi sur l’incapacité de la population à comprendre quelles sont les fins du système.

LA GUERRE C’EST LA PAIX
LA LIBERTÉ C’EST L’ESCLAVAGE
L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

L’Angsoc (ou socialisme anglais) est le nom du parti gouvernant l’Océania. Dirigé par Big Brother, il contrôle et réprime sévèrement la population. Chaque individu est soumis à son contrôle permanent

En Océania la société est divisée en trois classes sociales :

  • Le parti intérieur  : la classe dirigeante du parti.
  • Le parti intérieur : la classe moyenne, ses membres représentent la majorité des travailleurs du parti.
  • Les prolétaires : la classe populaire, ils représentent 70 % de la population mais ne sont pas soumis au contrôle du parti et méprisés par ses membres.

Il existe quatre ministères dans la société de 1984 :

  • Le ministère de l’Amour : chargé de faire respecter la loi et du maintien de l’ordre. Il est en réalité chargé de la répression et donc des tortures.
  • Le ministère de la Vérité : s’occupe des beaux-arts, du divertissement, de l’éducation et de l’information mais sa principale activité est en réalité la falsification du passé selon les besoins du parti.
  • Le ministère de l’Abondance : ministère des affaires économiques ou plutôt de la misère.
  • Le ministère de la Paix : ministère de la défense et de la guerre permanente.

“La fraternité” est une armée secrète dirigée par Emmanuel Goldstein, ennemi juré du parti, dont le but est de renverser le parti grâce à une révolution soutenue par les prolétaires.

Goldstein est l’auteur d’un livre communément appelé “le livre” mais réellement intitulé THEORIE ET PRATIQUE DU COLLECTIVISME OLIGARCHIQUE. Goldstein y expose sa doctrine ainsi que la façon d’organiser la lutte face à l’Angsoc.

Le télécran est un objet destiné à surveiller la population. Placé dans chaque maison (sauf celle des prolétaires), le télécran peut s’apparenter à une télévision diffusant sans discontinuer (il ne peut s’éteindre) la propagande du parti mais aussi dotée d’un micro et d’une caméra espionnant tous les faits et gestes de chaque individu.

1984: La pensée controlée

Le novlangue est la langue de l’Océania formée sur le principe de la simplification des mots afin de réduire leur nombre et ainsi de limiter le champ de la pensée.

La doublepensée est un moyen utilisé par le parti afin de contrôler la population : il s’agit de croire en même temps deux choses que l’on sait contradictoire ou quelque chose que l’on sait faux.

Une image subliminale est une image intégrée à une vidéo mais trop rapide pour être perçue par l’oeil. Le cerveau l’enregistre tout de même et cette image est susceptible de nous influencer. Le plus souvent ces images contiennent un message, on parle alors de message subliminal.

La salle 101 est une salle de torture, la plus redoutée des prisonniers car elle contient “la pire chose au monde”. Cette “chose” peut varier d’un individu à l’autre : la noyade, les rats pour Winston, le faux ou encore une centaine d’autres choses n’ayant parfois aucune issue fatale.

Le terme “crime par la pensée” (crimepensée en novlangue) est employé pour qualifier le délit qui consiste à avoir une pensée déviant par rapport à celle imposée par le régime.

La police de la pensée est chargée de surveiller la population principalement grâce au télécran. Elle est aussi chargée des arrestations, des incarcérations et des tortures. La police de la pensée dépend du ministère de l’amour.

Partie Science de l’ingénieur

Diagramme représentant la fonction principale d’un objet technique, exprimant le besoin auquel cet objet répond et nommant l’utilisateur.

Un diagramme FAST (Function Analysis System Technique) représente les fonctions qu’un objet technique doit réaliser ainsi que le solutions techniques retenues.

Ancêtre des écrans plasma, le tube cathodique équipait les premières télévisions. Un tube cathodique est constitué d’un tube à vide dans lequel un canon à électrons bombarde des luminophores émettant de la lumière lorsqu’ils excités par des électrons. Les différences de luminosité (et de couleur pour certain écrans) entre les luminophores permet de former une image sur l’écran.

Un signal analogique est un signal continu représentant une grandeur physique. Les variations de la grandeur d’entrée sont égales aux variations du signal aux pertes près.

Une table de vérité est un tableau contenant deux sortes de variables : les entrées et les sorties.

Cette table récapitule l’état des variable de sortie (0 ou 1) en fonction des variables d’entrée (0 ou 1 pour chaque variable). Plus il y a de variables d’entrée plus il y a de combinaisons, une table de vérité les récapitule toutes.

Aides

Vous ne comprenez pas un mot ou une phrase ? Envoyez moi un message à l’adresse suivante : eliott.baylot@mail.com
AdminLexique