Citations de 1984 faisant référence au télécran

Caractéristiques du télécran :

Le télécran peut s’apparenter à l’ancêtre de la télévision, dans le livre 1984, il est présent dans toutes les pièces des membres du parti.Il possède selon les descriptions :

-plusieurs microphones afin de pouvoir écouter ce qui se passe dans pièce.

-Plusieurs haut-parleurs afin de diffuser des musiques, des informations, des cours de gym, …

-Une caméra vidéo permettant de visionner ce qui se passe dans la pièce.

« Le son de l’appareil (du télécran, comme on disait) pouvait être assourdi, mais il n’y avait aucun moyen de l’éteindre complètement. »

« La voix du télécran continuait à débiter des renseignements »

« Le télécran recevait et transmettait simultanément. »

« Il avait fixé sur ses traits l’expression de tranquille optimisme qu’il était prudent de montrer quand on était en face du télécran. »

« L’émission du télécran s’était changée en une stridente musique militaire. »

« Le télécran sonna quatorze heures. »

« Le télécran émettait un coup de sifflet assourdissant sur une note unique qui dura trente secondes. »

« Smith! Cria la voix acariâtre dans le télécran, 6079 Smith W! Oui, vous même! Baissez-vous plus bas. »

« Winston composa sur le télécran les mots: numéros anciens et demanda les numéros du journal le Times qui lui étaient nécessaires. »

« Il n’y avait eu aucun commentaire de l’événement dans la presse ou au télécran. »

« Dans le champ d’un télécran. »

« La plupart des prolétaires n’avaient même pas de télécrans chez eux. »

« Mais on ne peut maîtriser les battements de son cœur et le télécran était assez sensible pour les relever. »

« […] face au grand télécran afin de préparer les Deux Minutes de la Haine. »

« Cacher son agitation au télécran était plus difficile encore que de concentrer son attention sur une série de travaux minutieux. »

« Quelque chemin que l’on prît, on avait le télécran devant soi. »

« Il n’y avait naturellement pas de télécrans. Mais il y avait toujours le danger de microphones cachés par lesquels la voix peut être enregistrée et reconnue. »

« La chambre paraissait cependant curieusement silencieuse, grâce à l’absence de télécran. »

« Il pensa au télécran et à son oreille toujours ouverte. Ils pouvaient vous espionner nuit et jour, mais si l’on ne perdait pas la tête, on pouvait les déjouer. »

« Il est imprudent, même pour les membres du Parti intérieur, de fermer le télécran plus d’une demi-heure. »

« La félicité qu’il éprouvait à être seul avec le livre défendu, dans une pièce sans télécran, n’était pas épuisée. »

« Quand il faisait un mouvement inattendu, on criait sur lui, du télécran. »

« Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis par Winston au-dessus d’un chuchotement très bas. De plus, tant que Winston demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu’entendu. Naturellement, il n’y avait pas moyen de savoir si, à un moment donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait elle sur une ligne individuelle quelconque, personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment. Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois qu’elle le désirait. On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que, sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu. »

« Winston restait le dos tourné au télécran. Bien qu’un dos, il le savait, pût être révélateur »

« Il avait fixé sur ses traits l’expression de tranquille optimisme qu’il était prudent de montrer quand on était en face du télécran. »

« Le télécran du living-room était, pour une raison quelconque, placé en un endroit inhabituel. Au lieu de se trouver, comme il était normal, dans le mur du fond où il aurait commandé toute la pièce. »

« Une musique métallique s’écoulait des télécrans »

AdminDescription du télécran