Résumé approfondi

Première partie

Chapitre I

Seul, dans son appartement, Winston Smith réfléchit. Après avoir quelque peu hésité,il décide de commencer la rédaction d’un journal dans lequel il exprime sa rébellion contre le parti. Conscient du danger qu’il court, il prend garde de ne pas se trouver dans le champ de vision du télécran, un appareil de surveillance contrôlé par le parti.

Chapitre II

Winston est interrompu dans son travail par sa voisine, Madame Parsons, venue lui demander un service. Se rendant donc dans l’appartement voisin, Winston est frappé par la cruauté des enfants. De retour chez lui, il repense à sa rencontre avec un certain O’Brien rencontré au ministère de la vérité (où Winston travaille), il se souvient d’un rêve qu’il avait fait. Dans ce rêve, O’Brien avait prononcé une phrase étrange : « nous nous rencontrerons là où il n’y a pas de ténèbres ».

Chapitre III

Winston est réveillé par le télécran. Tandis qu’il effectue la gymnastique quotidienne obligatoire, il repense à son enfance et essaie de rassembler ses souvenirs antérieurs à la dictature du Parti, tous très confus. Le parti réécrivant sans cesse le passé il ne parvient pas à démêler le vrai du faux.

Chapitre IV

Employé au Ministère de la Vérité, Winston est chargé de rectifier les prévisions de Big Brother que les événements ont démenti. Les originaux sont détruits, si bien que personne n’est en mesure de remarquer la supercherie. Les opposants au parti sont « vaporisés », c’est à dire qu’ils sont supprimés de tout support matériel (journaux, photographies…), ils n’ont au final jamais existés.

Chapitre V

A la cantine du ministère de la vérité Winston discute avec Syme, son collègue de travail chargé de la rédaction du dictionnaire novlangue. Le déjeuner est infect, comme à l’accoutumée, les pénuries et les conditions de vie étant de plus en plus rudes, sans oublier les conditions de rationnement drastiques. Syme explique à Winston le principe du novlangue : en diminuant le nombre de mots, le Parti empêche toute pensée originale.

Chapitre VI

Winston repense à sa femme Catherine, dont il est séparé depuis dix ans. Il évoque la façon dont le Parti arrange les mariages et encourage de façon implicite, la prostitution. L’unique but du mariage est de procréer, le bonheur et l’amour sont donc distinct du mariage.

Chapitre VII

Alors qu’il continue la rédaction de son journal Winston croit être le seul à s’apercevoir que les informations débitées par le télécran ne sont que mensonge. le seul à s’apercevoir que tout n’est que mensonge. Ce qu’il ne comprend pas, c’est la finalité d’une telle supercherie. Sans savoir pourquoi, il a l’intuition qu’O’Brien, qu’il avait rencontré quelques temps auparavant, partage ses opinions, c’est un peu à son attention qu’il écrit ce journal.

Chapitre VIII

Profitant d’un rare moment de répit, Winston se promène seul, au hasard, sans être vraiment interdite la promenade est désapprouvée par le Parti. Tout en errant dans la ville Winston passe devant un magasin d’antiquités. Nostalgique, Winston a une passion pour ce genre d’objets, témoins d’une époque révolue (antérieure au parti). Alors qu’il rentre chez lui, Winston prend peur : il est suivi par une jeune femme aux allures inquiétantes qu’il prend pour un agent de la police de la pensée chargée de l’espionner.

Deuxième partie

Chapitre I

Winston croise de nouveau la route de la jeune fille inquiétante mais cette fois, elle le bouscule accidentellement et trébuche. En réalité, elle lui a laissé un message : « Je vous aime ». Winston est perplexe, la jeune fille a pris de très gros risques pour le contacter, il s’arrange donc pour parler avec elle, le plus discrètement possible et conviennent d’un rendez-vous secret.

Chapitre II

Discrètement, Winston prend le train pour se rendre à la campagne et retrouver Julia, sa nouvelle amie. Il prend conscience que Julia l’aime car elle partage ses opinions sur l’Angsoc, même si elle n’en laisse rien paraître.

Chapitre III

Winston se sent revivre depuis qu’il est l’amant de Julia. Tous les deux développent une réelle complicité, pourtant ils doivent s’entourer de précautions pour ne pas être découverts.

Chapitre IV

Winston et Julia encourent des risques énormes. Ils louent une chambre au-dessus du magasin d’Antiquités de M. Charrington et s’y retrouvent pour partager un peu d’intimité.

Chapitre V

La petite chambre se révèle être un véritable paradis pour Julia et Winston. Conscients qu’ils peuvent être arrêtés à tout moment ils savent leur relation éphémère ce qui renforce leur complicité. Lorsqu’ils sont ensemble, les deux amants se laissent aller à la rêverie et caressent l’idée d’organiser un mouvement de rébellion contre le Parti. Winston fait part à Julia de sa rencontre avec O’Brien.

Chapitre VI

Winston rêve de sa rencontre avec O’Brien et est persuadé que ce dernier fait partie de la fraternité, et voudrait rallier sa cause.

Chapitre VII

Winston évoque ses souvenirs d’enfance devant Julia : abattu et découragé, il semble avoir perdu l’espoir d’un quelconque changement dans leur vie. Cependant selon Julia, les membres du Parti ne peuvent rien contre leurs sentiments.

Chapitre VIII

Finalement, Julia et Winston se décident à franchir le pas. Ils se rendent dans l’appartement d’O’Brien et lui expriment leur volonté de s’engager dans un mouvement de rébellion. L’intuition de Winston se révèle exacte, O’Brien fait bien partie de « La Fraternité ». Winston et Julia s’engagent donc à servir, avec tous les sacrifices que cela implique, la cause d’O’Brien.

Chapitre IX

La première « mission » de Winston et Julia consiste à lire le livre écrit par Emmanuel Goldstein. Un livre interdit qui révèle la vérité sur le parti et Big Brother. En réalité, Winston n’apprend rien de bien nouveau.

Chapitre X

Alors qu’ils se trouvaient dans leur cachette, Julia et Winston sont arrêtés par la Police de la Pensée. Résignés, ils savent que leur destin est scellé.

Troisième partie

Chapitre I

Winston et Julia se retrouvent enfermés au Ministère de l’Amour, qui n’est autre que l’endroit où les opposants sont torturés puis « vaporisés ». Winston attend, son seul espoir est d’être sauvé par O’Brien. Enfermé dans une cellule sans fenêtres, sans eau ni nourriture, l’attente est insoutenable, surtout lorsqu’il se retrouve seul. Finalement Winston retrouve O’Brien mais, à sa grande surprise, en tant que tortionnaire. O’Brien est en réalité un membre de la police de la pensée responsable de son arrestation.

Chapitre II

Winston est torturé et perd la notion du temps.

Chapitre III

O’Brien se charge lui-même de torturer Winston. Le but de ces mauvais traitements est de rectifier la façon de penser de Winston, de l’amener à aimer Big Brother. Winston est refuse de céder, certes, il peut mentir, mais ne peut changer son ressenti.

Chapitre IV

La torture s’est arrêtée. Winston est désormais bien traité, et se remet petit à petit. Cependant il doit affronter une dernière épreuve.

Chapitre V

Winston est emmené salle 101, la salle qui renferme le pire cauchemar de chacun. Dans son cas, ce sont les rats. Au moment où il s’apprête à être dévoré par des rats, Winston trahit Julia en demandant qu’elle prenne sa place, O’Brien semble enfin satisfait.

Chapitre VI

 Winston reprend le cours normal de sa vie, mais il a changé, désormais il aime Big Brother. Totalement satisfait de son existence, il n’a plus l’idée de se révolter même au moment où il est exécuté, il est heureux et apaisé. Winston meurt en fixant des yeux un portrait de Big Brother.

AdminRésumé détaillé